Villeneuve - 2019

La future salle d’escalade proposera :
environ 4000 m2
de surface grimpable avec des murs d’escalade répartis sur plusieurs niveaux
2450 m2
de planchers
16 m
de hauteur pour les voies
35'000
prises d'escalade
  • Un espace dédié aux cours d’escalade et à l’initiation
  • Un espace dédié aux enfants
  • Un espace d’entraînement et d’échauffement
  • Un espace d’accueil et une cafétéria/bar
  • Des vestiaires spacieux et une salle de cours
  • Un espace extérieur avec une terrasse
  • un mur de grimpe outdoor

Nouvelles de la salle de Villeneuve

Article du journal 24 heures

Villeneuve sera la capitale romande de l’escalade

Sport et loisirs : La société Grimper.ch ouvrira en 2019 une halle géante dédiée autant au grand public qu’aux grimpeurs expérimentés.

Christophe Boillat

La future halle d’escalade villeneuvoise, plus grande de Suisse romande, s’étendra sur 4000 m2 de surface grimpable avec des murs d’escalade répartis sur plusieurs niveaux, sur une hauteur de 18 m. Grimper.ch l’installera dans la zone artisanale et commerciale. Précisément dans l’enceinte de l’ancien bâtiment Top Tip, où Decathlon créera son premier magasin sur sol vaudois (24 heures de mardi). La société de Givisiez possède déjà deux salles de ce type, une à Fribourg, l’autre à Echandens.

Celle de Villeneuve ouvrira durant le second semestre de 2019. Le bail a été signé avec le propriétaire des lieux, Procimmo SA, gestionnaire de placements collectifs immobiliers. «Nous avons choisi cette zone déjà parce que l’endroit est idéal. Mais aussi car il y a beaucoup de grimpeurs dans cette région, qui est un peu la porte des Alpes, avec de très nombreuses possibilités d’escalade», explique Daniel Rebetez, administrateur de Grimper.ch.

Sans doute aussi car le succès de l’escalade ne se dément pas, bien au contraire. «C’est en effet une activité très en vogue qui sera sport de démonstration aux JO d’été 2020 à Tokyo, et sans doute discipline olympique à Paris en 2024, la France étant pionnière en matière d’escalade. L’Office fédéral de la statistique indique que 2% de Suisses la pratique», poursuit le concepteur du projet.

Villars a bien senti l’impact d’un tel sport, puisque la station organise depuis deux ans une manche de la Coupe du monde.

Le Jurassien Cédric Lachat, ancien champion du monde junior, se félicite de l’ouverture du spot villeneuvois «pour la découverte et la pratique de notre sport en constant développement». Le Valaisan Daniel Winkler, qui fut également champion du monde junior, applaudit aussi des deux mains: «Pour un grimpeur comme moi, c’est un complément d’entraînement idéal quand les conditions climatiques ne permettent pas l’escalade en extérieur. Pour le grand public, ça permet la découverte d’une nouvelle activité très sympa. Pour petits et grands.»

Activité très encadrée

Arthur Plagué, entraîneur du centre régional romand d’escalade sportive à Lausanne a commencé la grimpe indoor à l’âge de sept ans. «L’avantage de ce type de structure artificielle est que les familles peuvent découvrir l’activité ensemble. On voit souvent beaucoup de petits enfants commencer la pratique. Et puis, en salle, l’activité est très encadrée par des professionnels. En toute sécurité. On apprend bien la technique avant d’aller si on le désire se frotter à des parois naturelles.»

Grimper.ch prévoit d’installer la bagatelle de prises d’escalade, nécessaires pour ouvrir des voies et des blocs adaptés à tous les niveaux. «Ce qui permet de proposer près de 700 parcours différents, contre 450 à Echandens», relève Daniel Rebetez. Le complexe proposera encore un espace dédié aux cours d’escalade et à l’initiation, un autre pour les enfants, un lieu d’entraînement et d’échauffement, des vestiaires spacieux, une salle de cours, une cafétéria. Particularité unique en Suisse de la future halle, elle proposera des parcours  de «bloc», «vitesse» et «difficulté», soit les trois disciplines de compétition qui seront montrées à Tokyo.

Les passionnés pourront également escalader la paroi extérieure aux beaux jours. Grimper.ch engagera plusieurs millions – chiffre pas encore arrêté – dans son aventure villeneuvoise.

(24 heures)

Navigation

Réseaux sociaux

Langue